Vous êtes ici

Sommaire du dossier

rides du cou

Généralement, nous accordons aux rides du visage une attention particulière, au détriment du cou et du décolleté, alors qu’ils sont eux aussi exposés aux facteurs accélérant le vieillissement cutané. Avec le temps, ces zones peuvent en effet présenter un grand nombre de rides.

Les rides du cou et du décolleté ne sont pas dues aux mouvements répétés de muscles de la peau. Ce ne sont pas des rides d’expression, ou rides mécaniques, mais au contraire des rides statiques.

La formation des rides du décolleté

Les rides du décolleté sont plutôt verticales. Elles partent de la naissance de la poitrine, puis s’étirent de part et d’autre, vers les clavicules.

Elles sont surtout dues au vieillissement naturel, car la peau à cet endroit est très fine. Fragile, celle-ci est vulnérable aux facteurs accélérant le vieillissement naturel comme l’exposition solaire prolongée ou le tabagisme, qui entraînent une production importante de radicaux libres, ces molécules qui s’attaquent aux cellules saines de l’organisme.

 La formation des rides du cou

Les rides du cou, horizontales, se forment au fur et à mesure que la peau se relâche.

La peau se compose de nombreux éléments dont :

  • Des fibres de collagène.

Fabriquées par les fibroblastes, elles forment un réseau dense, responsable de la résistance cutanée aux forces d’étirement et de tension.

  • Des fibres d’élastine.

Egalement fabriquées par les fibroblastes et associées en réseau, elles donnent à la peau son élasticité en plus de sa résistance à la tension.

 Pendant des années, les fibres de collagène et d’élastine se renouvellent en permanence, ce qui leur permet de jouer leur rôle sans difficulté. Mais avec le temps, leur synthèse diminue. Le réseau de fibres se fait moins dense, la peau est moins ferme. C’est pourquoi elle finit par se relâcher et par s’affaisser. 

Découvrez aussi...

Réalisez votre diagnostic beauté

Réalisez votre diagnostic beauté

Adoptez un nouveau style de vie