Vous êtes ici

Sommaire du dossier

taches de soleil

La première marque due au soleil est bien connue : c’est le bronzage, qui apparaît grâce à la production de mélanine, un pigment qui protège l’ADN des cellules de la peau contre les agressions des ultraviolets.

La rapidité et l’intensité avec laquelle vous bronzez ainsi que la durée de votre bronzage dépendent de la couleur de votre peau.

Au cours ou à la suite d’une exposition solaire prolongée et non protégée, certaines personnes peuvent présenter un érythème solaire, aussi appelé coup de soleil. Il s’agit d’une brûlure de l’épiderme due à l’action des ultraviolets. La peau devient rouge et douloureuse : elle tire, démange. Parfois des cloques apparaissent. Au bout de quelques jours, les rougeurs disparaissent et l’épiderme se met à peler.

Les taches liées aux effets à moyen et long terme du soleil

La peau garde en mémoire toutes les durées d’exposition au soleil : plage, terrasses, jardinage, etc.
À moyen terme, la peau s’épaissit pour se défendre : elle augmente sa couche cornée (la couche la plus superficielle de l’épiderme) pour faire un barrage « physique » aux ultraviolets. Mais le soleil entraîne malgré cette réaction de défense un certain nombre de lésions au niveau des cellules, des tissus et des vaisseaux sanguins. Des marques apparaissent comme :

  • les taches de rousseur 
  • les naevus ou grains de beauté
  • les lentigines ou taches solaires

Le soleil est également directement impliqué dans l’accélération du vieillissement cutané : ses rayons ultraviolets fragilisent les cellules de la peau qui se fatiguent plus vite, d’où l’apparition de ridules et de rides précoces.
Enfin, il est responsable de l’évolution des marques dues au soleil comme les taches solaires en lésions cancéreuses et cancers.

Découvrez aussi...

Réalisez votre diagnostic beauté

Réalisez votre diagnostic beauté

Adoptez un nouveau style de vie