Vous êtes ici

Réalisez votre diagnostic beauté

Réalisez votre diagnostic beauté

Adoptez un nouveau style de vie

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est une molécule constituée d’une association de sucres. Elle est naturellement présente dans l’organisme, notamment dans le tissu conjonctif (tissu de soutien et de remplissage) et dans d’autres liquides biologiques auxquels elle confère leur viscosité. 

Dans la peau, l’acide hyaluronique comble les espaces intercellulaires et contribue à l’hydratation et à la cohésion des tissus. Il est utilisé en cosmétique pour ses propriétés hydratantes et comme produit de comblement en médecine esthétique. 

Pour en savoir plus, consultez notre fiche sur l’acide hyaluronique ainsi que notre dossier sur les injections d’acide hyaluronique (lien interventions dermo-esthétiques / acide hyaluronique).

Acides Gras

Provenant de la dégradation par le système digestif des lipides alimentaires, les acides gras constituent une source d’énergie indispensable pour le corps. Il en existe plus de 40 différents, que l’on classe en différentes familles en fonction de leur composition chimique. On distingue ainsi :

  • les acides gras saturés, généralement solides à température ambiante (beurre, fromage, charcuterie, huile de palme…),
  • les acides gras insaturés, se subdivisant eux-mêmes en acides gras mono-insaturés (huiles d’olive, de colza et d’arachide, fruits oléagineux…) et en acides gras poly-insaturés (poissons gras, huiles végétales, œufs…). 

Certains lipides contiennent plusieurs sortes d’acides gras. L’huile de colza par exemple contient à la fois des acides gras mono-insaturés et des acides gras poly-insaturés.

Pour savoir lesquels de ces acides gras sont recommandés pour préserver la jeunesse de votre peau, vous pouvez consulter notre dossier sur la nutrition et nos conseils pour prendre soin de votre peau grâce à l’alimentation.

ADN

ADN est le sigle utilisé pour désigner l’acide désoxyribonucléique, un constituant essentiel des chromosomes qui contient l’information héréditaire de chaque individu.

C’est à partir de l’ADN que les cellules obtiennent les informations dont elles ont besoin pour fonctionner correctement. Ce schéma est perturbé quand la structure de l’ADN est altérée, par exemple par les rayons ultraviolets du soleil. Des mutations peuvent alors se produire, avec des conséquences qui vont de l’accélération du vieillissement cutané à l’augmentation du risque de développer un cancer de la peau, dans les cas les plus sévères. 

Pour en savoir plus sur l’action du soleil sur l’ADN des cellules cutanées, vous pouvez consulter notre dossier traitant des effets du soleil sur la peau. Si vous cherchez des conseils pour éviter les altérations de la peau par les UV, vous pouvez retrouver nos conseils pour prendre soin de votre peau exposée au soleil.

Antioxydant ou (anti-oxydant)

Un antioxydant est une substance capable de neutraliser ou de diminuer les dommages causés par les radicaux libres (lien vers def radicaux libres), des molécules toxiques pour l’organisme qui accélèrent le vieillissement cutané. 

Ils sont naturellement présents dans l’organisme et peuvent être apportés par l’alimentation. Les vitamines A, C et E font partie des antioxydants que l’on retrouve souvent dans la composition des soins anti-âge. Pour en savoir plus sur les antioxydants, vous pouvez consulter notre dossier sur le stress oxydatif et nos conseils pour profiter des propriétés anti-âge des aliments.

Collagène

Le collagène est une protéine fibreuse qui donne à la peau sa résistance. Elle est fabriquée par les fibroblastes des cellules qui représentent la plus grande partie du tissu conjonctif (tissu de liaison et de soutien entre différents tissus et organes).

On utilise le collagène en cosmétique pour redonner du volume au visage et atténuer ainsi les signes du vieillissement cutané. 

Cortisol

Le cortisol est une hormone fabriquée par les glandes surrénales à partir du cholestérol. Elle intervient dans l’équilibre du glucose sanguin et la libération de sucres à partir des réserves de l’organisme pour répondre à une demande accentuée en énergie, par exemple lors d’une situation stressante. 

Le cortisol a également un impact sur la régulation du sommeil, et par conséquent, sur le processus de régénération cellulaire. Maximale entre 6h et 8 h du matin, sa sécrétion décroît jusqu’au soir. 

Pour en savoir plus sur le rôle du cortisol dans le vieillissement cutané, vous pouvez consulter notre dossier sur le stress.

Dermabrasion

La dermabrasion est une technique d’abrasion des couches superficielles de la peau (épiderme et derme superficiel) qui permet d’effacer cicatrices, rides, et parfois tatouages  (sous anesthésie locale ou générale) à l’aide d’une fraise ou d’une brosse métallique à rotation rapide. 

Pour en savoir plus sur cette technique, consultez notre fiche sur la dermabrasion

Derme

Le derme est l’une des trois couches de la peau, située entre l’épiderme (la couche de peau la plus superficielle) et l’hypoderme (la couche cutanée la plus profonde). Le derme protège les régions sous-cutanées et régule les pertes de chaleur de l’organisme. Il assure également la nutrition de l’épiderme. 

On y trouve :

  • des fibroblastes, qui fabriquent les fibres puis les détruisent au fur et à mesure de leur vieillissement ;
  • des globules blancs, qui défendent la peau contre les agressions ;
  • du collagène, qui donne à la peau sa solidité ;
  • de l’élastine, qui lui confère son élasticité ;
  • de l’eau ;
  • des protéines ;
  • des cellules et fibres conjonctives (faisant le lien entre les différents tissus et organes). 

Pour en savoir plus sur la peau et son fonctionnement, vous pouvez consulter notre dossier sur la structure de la peau.

Elastine

L’élastine est une protéine entrant dans la constitution des tissus et des organes. Les molécules d’élastine permettent au tissu conjonctif d’être plus solide et plus élastique. Avec le temps, le corps en produit moins, ce qui rend la peau plus fine et accélère l’apparition des rides

Les radicaux libres produits par les U.V., en attaquant les cellules, participent à la diminution de la production d’élastine.

Pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez consulter notre dossier sur le soleil et le vieillissement cutané, et nos conseils pour vous protéger des méfaits du soleil.

 

Epiderme

Couche superficielle de la peau, l’épiderme protège le derme et l’ensemble de l’organisme de l’extérieur grâce à son imperméabilité, sa résistance et sa souplesse. Tandis que la kératine qu’elle contient nous protège des agressions physiques (vent, soleil, humidité ou sécheresse…) et chimiques (la pollution par exemple), les cellules de Langerhans, elles, préservent notre immunité. 

L’épiderme est lui-même constitué de plusieurs couches où l’on trouve notamment les mélanocytes, cellules à l’origine du bronzage. Il est traversé par les canaux des glandes sudoripares (celles qui fabriquent la sueur) et par des follicules pilo-sébacés, qui contiennent la racine des poils et d’où s’évacue le sébum.

 La couche superficielle de l’épiderme, très riche en kératine (lien lexique), est appelée couche cornée. C’est là que sont éliminées les cellules mortes de la peau, par desquamation. 

Pour en savoir plus sur la peau et son fonctionnement, vous pouvez consulter notre dossier sur la structure de la peau.

Fibroblastes

Cellules en forme de fusées ou d’étoiles, les fibroblastes sont issus des cellules conjonctives de la peau (les cellules conjonctives constituent les tissus de remplissage et de soutien de l’organisme). Elles fabriquent le collagène et l’élastine, deux substances qui confèrent à la peau résistance et souplesse, et jouent un rôle important dans la réparation des lésions cutanées. 

Glycation

Réaction chimique ayant lieu au cœur du derme, la glycation est déclenchée quand il y a une trop forte concentration de sucre dans le sang : les molécules de glucose apportées par l’alimentation entrent en réaction avec des structures moléculaires protéiques et entraînent une désorganisation du derme

Ce phénomène provoque des lésions des cellules, des tissus et des vaisseaux sanguins. Il est ainsi à l’origine d’un vieillissement accéléré de la peau.

Pour apprendre à le limiter, n’hésitez pas à consulter notre dossier expliquant le lien entre la nutrition et du vieillissement cutané.

 

Hormone

Substance produite par une glande dite endocrine, une hormone est libérée dans le sang et agit spécifiquement sur un tissu ou un organe cible pour en modifier le fonctionnement.

Transmetteur de messages chimiques, l’hormone stimule ou inhibe le fonctionnement de son récepteur. 

Pour savoir quelles hormones sont impliquées dans le vieillissement cutané, consultez nos dossiers stress et vieillissement et sommeil et vieillissement.

Hypoderme

Couche la plus profonde de la peau, l’hypoderme est principalement constitué de tissus graisseux. 

L’hypoderme est parcouru de vaisseaux sanguins et contient les glandes sudoripares, ainsi que les racines des poils les plus longs. 

Pour en savoir plus sur la peau et son fonctionnement, vous pouvez lire notre dossier sur la structure de la peau.

Kératine

La kératine est une protéine dont les principales qualités sont sa résistance et sa souplesse. Fabriquée par des cellules appelées kératinocytes, elle se retrouve dans les cheveux, les cils, les poils et les ongles, mais aussi dans la couche superficielle de l’épiderme, qu’elle protège des agressions extérieures et à qui elle confère, logiquement, résistance et souplesse. 

Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter notre dossier sur la structure de la peau et celui sur les taches de soleil. En effet, certaines taches sont parfois des kératoses dues à l’excès de soleil.

Laser

Laser, bien qu’utilisé comme un nom commun, est un Acronyme pour Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation (amplification de lumière par émission stimulée de rayonnement). Lors d’une intervention au laser, un appareil produit un faisceau étroit de rayonnement lumineux capable de modifier la structure de la cible sur laquelle il est projeté. Il peut ainsi détruire une zone très précise en laissant intacts les tissus environnants. On l’utilise en médecine esthétique pour l’épilation, le traitement des rides et des imperfections cutanées. 

Vous en saurez plus sur le sujet en consultant notre dossier sur le laser utilisé en dermatologie esthétique.

Mélanine

Pigment de couleur foncée, la mélanine est fabriquée par des cellules appelées mélanocytes.

On en trouve dans la peau, les poils et les membranes de l’œil. Son rôle est de protéger la peau contre les rayonnements ultraviolets du soleil, qui accélèrent le vieillissement cutané et augmentent les risques de développer un cancer de la peau.

Ce sont l’hérédité et la stimulation hormonale des mélanocytes qui déterminent la quantité de mélanine présente chez un individu. 

Pour en savoir plus  consultez nos dossiers sur les effets du soleil sur la production de mélanine de la peau et sur les taches de soleil.

Mélatonine

Hormone naturelle produite par la glande pinéale, la mélatonine participe au contrôle des rythmes veille/sommeil. On l’appelle hormone du sommeil car c’est bien elle qui nous pousse à nous endormir.

Sa sécrétion augmente peu après la tombée de la nuit. Le taux de mélatonine atteint son maximum entre 2 et 4 heures du matin et diminue ensuite. 

Pour savoir en quoi la mélatonine peut être considérée comme une hormone anti-âge, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur le sommeil et le vieillissement cutané

Mésothérapie

La mésothérapie est une technique qui consiste à injecter dans la peau des substances ou médicaments à doses minimes. Ce mode d’administration permet de renforcer et prolonger l’action de ces substances.

Les injections, réalisées à l’aide d’une seringue, sont, par exemple, utilisées en traumatologie sportive, en cas de problèmes circulatoires, infectieux, rhumatismaux ou allergiques, mais aussi en médecine esthétique. 

Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez notre fiche sur la mésothérapie.

Microcirculation

Le terme microcirculation désigne la circulation sanguine des vaisseaux de moins de 50 micromètres de diamètre. Organisés en un réseau indépendant des vaisseaux sanguins de taille plus importante, ils irriguent notamment la peau, les muqueuses et les tissus mous (tissu adipeux, tissu conjonctif, muscles). 

La microcirculation est fondamentale car elle apporte le sang aux cellules, et donc les nutriments et l’oxygène nécessaires à leur bon fonctionnement. 

Plus active la nuit, elle permet alors l’accélération du renouvellement cellulaire. Le manque de sommeil limite ainsi le renouvellement cellulaire avec un effet immédiat visible : un teint plus brouillé et terne.

Nutriments

Les nutriments sont les composés alimentaires issus de l’alimentation et utilisés par l’organisme pour pouvoir fonctionner. 

On distingue les nutriments qui fournissent de l’énergie (protéines, glucides, lipides et alcool) de ceux qui assurent un rôle de construction ou de protection (minéraux, vitamines, eau, mais aussi protéines). 

Pour en savoir plus sur le rôle que jouent les nutriments dans la santé et la jeunesse de la peau, consultez notre dossier sur la nutrition et son action sur la peau. Pour retrouver tous nos conseils, consultez notre dossier coaching sur l’alimentation anti-âge.

Omega 3

Acides gras poly-insaturés contribuant notamment à la structure du système nerveux, les Oméga-3 sont dits essentiels car le corps ne peut pas les synthétiser. Il est donc essentiel de lui en fournir par le biais de l’alimentation. Les aliments contenant des Oméga-3 sont principalement les poissons gras (thon, maquereau, sardine, hareng…) mais aussi les huiles de colza, de soja, de lin et de noix. 

Pour en savoir plus, retrouvez notre dossier sur la nutrition et son action sur la peau.

Omega 6

Acide gras poly-insaturé ayant notamment un rôle préventif dans les processus inflammatoires. Comme les Oméga-3, les Oméga-6 sont dits essentiels car le corps ne sait pas les fabriquer seul : on les trouve dans les fruits oléagineux et les huiles végétales (colza, tournesol, noix, maïs, pépin de raisin, bourrache, onagre). 

Pour en savoir plus, retrouvez notre dossier sur la nutrition et son action sur la peau.

Peeling

Le peeling est une technique de médecine esthétique visant à régénérer la peau du visage via un procédé chimique de destruction des couches superficielles de la peau

Les substances utilisées pour réaliser l’exfoliation déterminent le type de peeling, qui peut être superficiel, moyen ou profond. Ce procédé permet d’atténuer les séquelles de l’acné ou d’estomper les signes de l’âge tels que les ridules par exemple. 

Pour en savoir plus sur cette intervention, vous pouvez consulter notre dossier sur le peeling.

Radicaux libres

Molécules chimiques instables produites par l’organisme, les radicaux libres sont toxiques pour les êtres vivants. 

Les radicaux libres proviennent de rayonnements producteurs d’énergie (les rayons UV en font partie) et sont principalement synthétisés dans les cellules lors de réactions biochimiques avec l’oxygène. 

Pour comprendre le processus à l’origine de la formation des radicaux libres, vous pouvez consulter notre dossier sur le stress oxydatif. Notre dossier comprendre le vieillissement contient par ailleurs de nombreuses explications de ce phénomène. Retrouvez enfin nos conseils pour lutter contre les radicaux libres dans notre rubrique coaching beauté.

Rétinol

Aussi appelée « vitamine A », le rétinol est une vitamine soluble dans les graisses qui joue un rôle important dans la vision (notamment nocturne). Elle contribue à la croissance des os, à la régulation du système immunitaire, à la reproduction, mais aussi à la santé de la peau et des muqueuses. Il semblerait que la vitamine A protège également le métabolisme cellulaire de l’oxydation. Ces deux derniers effets expliquent pourquoi on l’utilise beaucoup en cosmétique anti-âge. 

On trouve de la vitamine A dans certains aliments d’origine animale (foie, œufs, poissons gras, lait et produits laitiers non écrémés) mais aussi dans les fruits et légumes contenant des caroténoïdes, reconnaissables à leur couleur verte, jaune et orange. 

Pour en savoir plus sur l’ingrédient actif utilisé dans nos soins RoC®, n’hésitez pas à consulter notre fiche dédiée au rétinol.

Sébum

Le sébum est un mélange de corps gras propre à l’espèce humaine et fabriqué par les glandes sébacées. Le sébum contient des lipides, acides gras mélangés à des débris de peau et de poils, ainsi que des cires (comme le cérumen). Mêlé à la sueur et aux débris de peau, il constitue un film hydro-lipidique qui recouvre l’épiderme, couche la plus superficielle de la peau, et le protège des agressions extérieures (bactéries, champignons, humidité, sécheresse…) tout en maintenant sa souplesse. 

Lorsque le sébum est produit en excès, la peau est dite « grasse ». Retrouvez tous nos conseils et explications dans notre dossier consacré à la peau grasse.

Ultraviolets

Rayonnements électromagnétiques invisibles à l’œil humain, les ultraviolets, ou U.V., proviennent notamment du soleil.

Les rayons ultraviolets tirent leur nom de leur place : juste après la bande violette du spectre visible de la lumière. 

On distingue : 

  • Les ultraviolets A. (U.V.A.), de grande longueur d’onde, responsables du bronzage et de la synthèse de la vitamine D, mais aussi du vieillissement de la peau et de la formation de lésions dégénératives cutanées. 
  • Les U.V.B., de longueur d’onde intermédiaire, à l’origine des coups de soleil et des brûlures lors d’une exposition non protégée au soleil.

Vitamine D

La vitamine D est une vitamine dont nous avons besoin pour absorber le calcium et le fixer sur les os. Elle intervient également dans d’autres phénomènes biologiques dont l’immunité. 

L’organisme la synthétise grâce aux rayonnements U.V., en transformant le cholestérol. La vitamine D peut également être apportée par l’alimentation (végétaux et produits animaux).

Réalisez votre diagnostic beauté

Réalisez votre diagnostic beauté

Adoptez un nouveau style de vie